Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mars 2020

Zizanie virale

Quelle que soit la performance de nos outils et de nos réseaux numériques, le constat est difficile à contester : la distanciation sociale, pour reprendre l'expression officielle désignant le confinement, est un affaiblissement des liens sociaux. Le confinement étendu produit, mécaniquement, de la dissociation, fragmentation, dislocation … et génère, tout aussi mécaniquement, de la zizanie au sein de la société.

Il suffit de lire les propos ahurissants de la Ministre du Travail à l'encontre des entreprises du BTP, avec cette accusation incroyable de défaitisme, et la réponse vigoureuse de la profession pour prendre conscience que la menace de zizanie est partout, comme le virus. Virus et zizanie voyagent ensemble.

Les disputes, incompréhensions, oppositions entre personnes et groupes sociaux se répandent d'autant plus que la situation de guerre radicalise les positions, chacun étant sommé de choisir son camp entre la participation zélée à l'union nationale ou l'individualisme irresponsable et profiteur. En déclarant la guerre, le président de la République nous invitait au manichéisme. Il y a les alliés et les ennemis. 

Les changements de consignes à rythme rapide renforcent l'obligation de discipline. Tel jour, celui qui continue son travail est inconscient. Le lendemain, celui qui s'arrête est un mauvais citoyen menaçant l'économie. Dans ce contexte, le respect des ordres devient la seule boussole autorisée. Encore faut-il que les ordres soient assez précis pour être appliqués correctement. Alors, les consignes sont affinées, complétées … Et plus elles sont détaillées, plus elles soulèvent des difficultés d'interprétation et plus les écarts à la règle sont nombreux … L'engrenage est engrené … 

A l'inverse de la confiance qui se construit dans la durée et peut disparaître dans l'instant, la zizanie nous a pris par surprise et mettra sans doute du temps avant de se dissiper.

Nous aurons besoin d'une active patience. 

FO, 22 mars 2020

 

Écrire un commentaire