Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mai 2020

Accélération

Je ne pensais pas que cela irait aussi vite. Le magasin x qui a réouvert avec moult précautions il y a une semaine a déjà abandonné le lavage de main obligatoire à l'entrée. La circulation routière se rapproche de la normale. 

Combien de temps faudra-t-il pour que les porteurs de masque dans la rue retrouvent un visage ? La réponse est connue : "un certain temps". Comme les technologies, les modes ne disparaissent jamais complètement. Le masque persistera en se diversifiant, se faisant plus rare, revenant à carnaval ou pour nous surprendre au hasard de rencontres.

Né dans un autre monde, l'affichage municipal nous implore : "Le confinement, c'est jusqu'au 11 mai. Ne gâchons pas tout". Le slogan ridicule aura sa place dans les expositions futures sur la communication de crise, l'information est la propagande.

Le rêve du jour d'après s'estompe. Pas de regret. Le réel, c'est maintenant.

FO, 7 mai 2020 

 

Écrire un commentaire