Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 avril 2020

Le moment Rolland

Le hasard des lectures (Le Monde Diplomatique, avril 2020) me fait rencontrer Romain Rolland. Dans un courrier à son ami Stefan Zweig, il l'exhortait à s'engager en politique :

"La politique, ce sont les conditions nécessaires pour exister - et même pour esthétiser. Nous ne gagnons rien à nous en désintéresser. Car de toute façon elles se feront, avec nous ou contre nous".

Parmi ceux qui ont découvert récemment avec stupeur et colère la situation de l'hôpital public, qui constatent avec effarement et un sentiment diffus de honte mêlé de jalousie la manière dont l'Allemagne gère et surmonte la crise sanitaire, combien se sont désintéressés de la politique, combien ont voté benoitement par légitimisme ou habitude, combien ont préféré le bel homme dynamique aux marigots troubles des débats d'idées ? 

Pour ce dimanche maussade, voici trois citations de Romain Rolland. Elles sont vieillottes et sentencieuses, une sagesse toujours moderne. 

“Même sans espoir, la lutte est encore un espoir.”

“La vie n’est pas triste. Elle a des heures tristes.”

“Quand l'ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice.”

Francis Odier, 19 avril 2020

 

Écrire un commentaire