Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mai 2020

Ubu roi

Le protocole publié par l'Education Nationale pour le déconfinement dans les écoles est affligeant : hors sol, inapplicable. Heureusement pour ses auteurs, le texte est anonyme ! Les fonctionnaires qui l'ont écrit, validé, diffusé mettent en péril leur honneur et leur estime de soi, mais ils peuvent espérer rester à l'abri des sarcasmes et de la vindicte publique qui ne s'abattent que sur le ministre, lequel est assez coriace pour résister.

A publier de tels textes, le ministère se couvre de ridicule et aggrave encore la défiance qu'il suscite. Comment une pareille stupidité est-elle possible ? Sans doute est-ce la mécanique infernale de l'administration, l'obéissance … On sait où cela peut conduire.

Je vous invite à lire les documents et à interroger là-dessus des enseignants et des élèves.

Protocole pour les écoles maternelles et primaires.

Protocole pour les collèges et lycées.

Par contraste, le protocole dédié aux entreprises est beaucoup plus léger. Contrairement à l'Education Nationale qui a sollicité Véritas, le ministère du Travail n'a pas eu besoin de se retrancher derrière un bureau d'études. On devine la patte des organisations patronales, bien mieux organisées et écoutées du gouvernement que les syndicats enseignants. Vous en voulez la preuve ? La jauge de "4 m2" par personne est très inférieure à la recommandation de l'INRS, quasi normative, de 7 m2 minimum qui s'applique actuellement. Ainsi, comme dans d'autres domaines où il a allégé les contraintes environnementales et sociales, le gouvernement profite de la crise pour glisser une nouvelle référence normative, pied dans la porte pour une régression sur l'aménagement des locaux dans les entreprises.

Francis Odier, 5 mai 2020

Écrire un commentaire